L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) met en garde dans un avis publié le 7 juin 2017 contre une consommation de compléments alimentaires pendant la grossesse en l’absence de besoins établis.