La question : « Des ballons de gaz hilarant circulent de plus en plus dans les soirées d’étudiants. Ça a l’air plutôt inoffensif, mais je n’ose pas essayer. Quels sont les risques ? »

La réponse de Service-public.fr : « Le gaz hilarant, ou protoxyde d’azote, provoque une euphorie presqu’instantanée qui disparaît au bout de quelques minutes, mais il peut aussi générer des troubles graves de la santé. »