Un salarié en arrêt de travail doit s’abstenir de toute activité non autorisée, y compris des activités associatives. C’est ce qu’a rappelé la Cour de cassation le 15 juin 2017.