Suite à la notification de son licenciement (motif personnel ou économique), le salarié dispose de 15 jours pour demander à l’employeur (par lettre recommandée avec avis de réception ou remise contre récépissé) des précisions concernant les motifs énoncés dans la lettre de licenciement reçue. C’est ce qu’indique notamment un décret publié au Journal officiel du 17 décembre 2017 dans le prolongement d’une ordonnance de septembre 2017.