La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) vient de se prononcer sur le juste équilibre entre la nécessité de protéger la vie privée des employés et le droit pour l’employeur de superviser le fonctionnement de son entreprise.